Sqli Avis

SQLI avis : Salaires, licenciement, intercontrat, refus de mission et conditions de travail

SQLI avis, rien que des faits, aucun avis de connivence. Contrairement à certains  sites qui se contentent de publier des informations saisies par des internautes via des formulaires et sans aucun contrôle, des sites de publicité déguisée pour certaines SSII / ESN. Mais les salariés ne sont pas dupes…
Alliance Sociale ne fait pas la promotion des SSII / ESN.
Salaires
Carrière, missions
Conditions de travail
Alliance Sociale vous offre un avis objectif, basé sur des faits, avis fiable et juste

SQLI avis
Consultant junior

SQLI avis consultant junior

Le salarié a été embauché à compter du 1° décembre 1998, en qualité de consultant junior, par la SA SQLI.

A partir de janvier 2002, il s’est vu attribuer les fonctions de « manager business unit », les parties concluant chaque année un avenant au contrat de travail contenant notamment un plan de commissionnement.

Il a accédé, en 2005, au poste de directeur de département et il encadrait, à ce titre une trentaine de personnes dans le secteur ‘ organisation ressources humaines’.

En janvier 2008, il s’est vu confier les fonctions de « account manager aéronautique » (gestionnaire de comptes dans le secteur commerce) statut cadre position 3.2 coefficient 210 de la convention collective applicable et ce, en parallèle de ses fonctions de directeur de département.

Rémunération moyenne mensuelle brute de référence 5.958,33 €.

Suivant courrier recommandé en date du 12 janvier 2009, l’employeur a convoqué le salarié à un entretien préalable au licenciement.

Le salarié a été licencié pour insuffisance personnelle, par lettre notifié le 26 janvier 2009.

Lire l’article

SQLI avis
Ingénieur

SQLI avis d’un ingénieur : Refus de mission

La salariée a été engagée par la société OBJECTIVA par contrat de travail à durée indéterminée à compter du 22 mai 2000 en qualité d’ingénieur, la convention collective nationale dite SYNTEC étant applicable aux relations contractuelles.

Le contrat de travail a été transféré à compter du 1er janvier 2005 à la société SYSDEO aux droits de laquelle vient la société SQLI.

Salaire mensuel : 3.845,03 €,

Ce contrat de travail stipule en son article 3:

«  La salariée exercera ses fonctions, tant au siège de la société (à Neuilly sur Seine) que chez les clients de la société et effectuera de par ses fonctions, des déplacements en France et à l’étranger chez les clients de la société. Il est expressément reconnu et accepté par la salariée que la société pourra fixer en un autre lieu le centre de ses activités sans que ce déplacement puisse constituer une modification substantielle de son contrat de travail et ouvrir droit à une indemnité quelconque.. ».

La salariée a été convoquée par lettre en date du 13 septembre 2007 à un entretien préalable fixé au 24 septembre.

Par lettre en date du 27 septembre 2007, elle a été licenciée pour faute grave.

Lire l’article